Nouvelles recettes

10 choses que vous ne saviez pas sur les produits Whole Foods 365

10 choses que vous ne saviez pas sur les produits Whole Foods 365


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La marque privée de Whole Foods est extrêmement populaire, mais il y a certaines choses que vous ignorez peut-être à ce sujet

calimedia/Shutterstock

10 choses que vous ne saviez pas sur les produits Whole Foods 365

Aliments entiers est l'un des magasins d'alimentation les plus connus en Amérique et a été tout simplement révolutionnaire dans son approche des aliments sains et biologiques. Sa ligne de marque privée, 365 Everyday Value, est l'une des clés de son succès, mais gageons qu'il y a beaucoup de choses que vous ignorez sur cette ligne de centaines de produits.

L'emballage est en PETE, le plastique le plus largement recyclable

istockphoto.com

Les Plastique votre produit 365 est très probablement emballé dans le nom de polyéthylène téréphtalate ou PETE. Il fait partie de la famille des polyesters et plus de sept millions de tonnes de matières sont recyclées chaque année. C'est l'un des plus courants recyclable et tous les 365 produits sont étiquetés avec le numéro de recyclage approprié.

La société évalue quotidiennement des centaines de nouveaux produits potentiels

Comme à Trader Joe's, il existe un processus d'examen rigoureux chez Whole Foods pour s'assurer qu'un nouvel article potentiel de marque privée est à la hauteur, et chaque jour, des centaines de produits sont pris en compte, selon la société. « Nous évaluons des attributs tels que la valeur, la qualité, le goût et la commodité lorsque nous prenons la décision d'accepter ou d'arrêter un produit » l'entreprise dit.

Les fabricants sont gardés top-secrets

« Nous achetons tous nos produits auprès de fabricants externes ; cependant, l'identité de ces fabricants est propriétaire informations », soutient l'entreprise. Donc, fondamentalement, vous allez simplement devoir les croire sur parole.

Ils sont très fiers de leur huile d'olive

istockphoto.com

Le site Web de Whole Foods a une page entière dédiée à leur huiles d'olive, qui sont des produits d'Espagne, d'Italie, de Grèce, du Portugal et des États-Unis, et sont certifiés par la North American Olive Oil Association. Toutes les huiles sont à 100 pour cent Huile d'olive vierge extra, et toutes les installations qui produisent l'huile d'olive 365 reçoivent des visites fréquentes des acheteurs et des spécialistes de la sécurité alimentaire de Whole Foods. Il y a beaucoup d'huile d'olive frauduleuse, mais 365 est la vraie affaire.

365 savons ont été découverts pour contenir un cancérogène en 1998

En 1998, l'État de Californie a chargé un laboratoire indépendant de tester la présence d'un cancérigène produit pétrochimique appelé 1,4-dioxane dans les produits de soins corporels de Whole Foods et de plusieurs autres marques, et a poursuivi Whole Foods après avoir découvert que des produits comprenant 365 liquides à vaisselle et shampoing contenaient le produit chimique au-delà de la limite légale, 20 parties par million. Tandis que les aliments complets contré que l'enquête "contenait des inexactitudes", on ne sait pas quel a été le résultat final du procès.

Les 365 meilleurs vendeurs sont…

Selon MarketWatch, les 365 meilleurs vendeurs de valeur quotidienne (par ordre croissant) sont de grade AA non salé Beurre, désossé bio sans peau poitrines de poulet, lait biologique à teneur réduite en matières grasses à deux pour cent, sirop d'érable 100 pour cent de qualité B, beurre non salé de qualité biologique AA, bleuets sauvages biologiques, lait entier biologique et, au premier rang, mélange méditerranéen 100 pour cent d'huile d'olive extra-vierge.

Tout le lait 365 provient de fermes familiales

istockphoto.com

Selon L'institut de la corne d'abondance, qui enquête sur les questions agricoles et alimentaires, « Whole Foods a fait preuve de diligence dans ses efforts pour s'assurer une source pour ses lait biologique qui est d'une grande intégrité et provient d'agriculteurs familiaux, et non de fermes industrielles à l'échelle industrielle où la plupart de leurs concurrents (Trader Joe's, Wal-Mart, Costco, entre autres) achètent tout ou partie de leur lait « bio ». Selon Whole Foods, « le lait est produit et distribué au niveau régional à travers les États-Unis aussi près que possible des communautés dans lesquelles il est vendu. Il provient d'une coopérative d'agriculteurs familiaux biologiques dédiée à la production laitière basée sur les pâturages et à la préservation et à l'expansion de l'agriculture familiale comme mode de vie et système de production viable.

Consumer Reports a découvert quelque chose de louche à propos du yaourt grec

baibaz/Shutterstock

L'année dernière, Consumer Reports a remarqué que presque toutes les marques de yogourt nature contiennent entre cinq et 10 grammes de sucre par portion de huit onces, le yogourt nature sans gras de Whole Foods 365. yaourt grec n'en contenait que deux. Ils ont donc analysé le produit et découvert qu'il contenait en fait en moyenne 11,4 grammes de sucre par portion, soit plus de cinq fois la quantité indiquée sur l'étiquette ! "Nous travaillons avec notre fournisseur pour comprendre les résultats des tests que vous avez fournis", a répondu Whole Foods. « Ils ne sont pas cohérents avec les résultats des tests sur lesquels nous nous sommes appuyés auprès de laboratoires tiers réputés. Nous prenons ce problème au sérieux et enquêtons sur la question, et prendrons bien sûr des mesures correctives si nécessaire. » La découverte a conduit à une recours collectif, et le produit a été retiré des étagères des magasins pendant que l'enquête est en cours.

La société s'est disputée avec un journaliste à propos de 365 produits fabriqués en Chine

istockphoto.com

En 2010, une filiale d'ABC à Washington a diffusé un "exposé" affirmant que si un produit Whole Foods 365 Organic est fabriqué en Chine, on ne peut pas lui faire confiance pour être réellement biologique parce que les normes biologiques y sont plus laxistes. Le coordinateur de la certification biologique de Whole Foods, Joe Dickson, a qualifié le segment de « totalement trompeur », affirmant que « les produits biologiques de Chine peut absolument être certifiés biologiques selon exactement les mêmes normes que les produits nationaux.

Les activistes de l'alimentation ont contesté son approche « biologique industrialisée »

gpointstudio/Shutterstock

Dans son livre révolutionnaire Le dilemme de l'omnivore, activiste alimentaire Michael Pollan s'oppose à la gamme 365 Organic de Whole Foods, qu'il appelle "Industrialized Organic", affirmant qu'elle ne permet pas aux petits gars de concourir sur la même scène. "Je ne sais pas si, en raison de notre taille et de notre succès, Whole Foods Market mérite le label péjoratif" Big Organic "ou" Industrial Organic ", ou même d'être lié à ces catégories", a rétorqué le PDG John Mackey. « Je dirais plutôt que l'agriculture biologique doit une grande partie de sa croissance et de son succès au cours des 20 dernières années à la croissance réussie et à l'engagement de Whole Foods Market envers le biologique. » Pollan riposté: « Nous pouvons certainement reconnaître tous ces gains importants sans fermer les yeux sur les coûts : le sacrifice des petits agriculteurs et de certains des principes fondateurs de l'agriculture biologique. Et le débat fait toujours rage, près de 10 ans plus tard.


9 choses dégoûtantes que vous ne saviez pas que vous avez mangées toute votre vie

Certains aliments transformés sont plus agréables lorsqu'ils sont consommés sous un voile d'ignorance.

Otto Von Bismarck, l'homme politique qui aurait inventé l'expression « Si vous aimez les lois et les saucisses, vous ne devriez jamais regarder l'une ou l'autre se faire », le savait très bien.

Mais qu'en est-il des aliments quotidiens que nous supposions sûrs, comme le pain, les sodas et les céréales ? Même si certains de ces aliments semblent inoffensifs, le fait que nous ayons besoin de gonfler nos collations avec des additifs en dit long sur à quel point notre nourriture est devenue "naturelle". Lisez ci-dessous pour découvrir quels ingrédients se cachent vraiment derrière ces étiquettes.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Castoréum

Comment nous le consommons : Gâteries à la vanille

Même si le castoréum, un liquide trouvé dans les sacs de ricin près de l'anus d'un castor, peut ne pas SONNEZ bon, il est largement utilisé comme substitut à l'arôme de vanille.

Inscrit sous « ingrédients » comme : L-cystéine

Comment nous le consommons : Bagels, gâteaux et plus.

Croyez-le ou non, ce composé à base de cheveux humains et/ou de plumes de canard est en fait utilisé comme exhausteur de goût. La L-cystéine est assez courante, alors ne soyez pas surpris si vous en avez déjà mangé aujourd'hui.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Colorant alimentaire.

Comment nous l'avons consommé : Presque tous les aliments teints artificiellement

Lorsque les fabricants ont commencé à fabriquer des colorants alimentaires synthétiques il y a près de 120 ans, ils dépendaient fortement du goudron de houille (le sous-produit du charbon carbonisé). Bien que l'industrie alimentaire ait en grande partie éliminé ce produit, l'alternative n'est guère meilleure : le pétrole.

"Bien que les additifs colorants certifiables aient été appelés colorants de goudron de houille en raison de leurs origines traditionnelles, ils sont aujourd'hui synthétisés principalement à partir de matières premières obtenues à partir du pétrole", indique le site Web de la FDA.

Inscrit sous "ingrédients" comme: Propylène glycol

Comment nous le consommons : Vinaigrette

Le propylène glycol est couramment utilisé comme antigel (mais moins toxique que l'éthylène glycol, un produit similaire), et peut également être trouvé dans les vinaigrettes comme agent épaississant.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Huile végétale bromée (BVO)

Comment le consommer : Soda aux agrumes

Quelque chose appelé "huile végétale" peut sembler modeste dans la production alimentaire, mais l'ingrédient actif, le brome, est largement utilisé comme retardateur de flamme dans les meubles et peut être toxique. Des niveaux élevés de consommation peuvent être liés à des capacités neurologiques altérées et à une puberté précoce.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Butylhydroquinone tertiaire (TBHQ)

Comment le consommer : Nuggets de poulet

Le TBHQ n'est pas seulement dégoûtant, il peut également être très dangereux. Le conservateur synthétique est utilisé dans tout, du chewing-gum au vernis à ongles en passant par les craquelins au fromage. Malheureusement, la substance est si toxique qu'un seul gramme pourrait vous rendre malade.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Dioxyde de silicone

Comment nous le consommons : Sels, soupes et plus

Le dioxyde de silicium peut être ajouté aux aliments en tant qu'agent anti-agglomérant et est souvent utilisé pour contrôler l'humidité. Si votre soupe a un goût un peu granuleux, vous savez maintenant pourquoi.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Hydroxytoluène butylé (BHT)

Comment nous le consommons : Céréale

On nous a tous dit que les antioxydants sont bons pour nous, mais certains sont certainement meilleurs que d'autres. BHT appartient au groupe des « autres ». Cette propriété antioxydante aide à garder les aliments frais plus longtemps. Donc, tant que vous êtes d'accord pour consommer le même composé chimique que l'on trouve dans les produits pétroliers, tels que le carburéacteur, vos flocons de son peuvent rester croustillants pendant des semaines !

Inscrit sous « ingrédients » comme : E285

Comment nous le consommons : Caviar

Le borax, l'agent de nettoyage domestique bien connu, peut également être trouvé comme conservateur alimentaire dans le caviar. Bien qu'il soit interdit dans la plupart des aliments aux États-Unis, le caviar importé conservé avec E285 peut toujours être vendu ici.

Clarification : L'image associée à l'origine au propylène glycol suggérait qu'il s'agissait d'un antigel couramment utilisé dans les voitures. Ce produit chimique est souvent utilisé comme agent de refroidissement dans l'électronique.


9 choses dégoûtantes que vous ne saviez pas que vous avez mangées toute votre vie

Certains aliments transformés sont plus agréables lorsqu'ils sont consommés sous un voile d'ignorance.

Otto Von Bismarck, l'homme politique qui aurait inventé l'expression « Si vous aimez les lois et les saucisses, vous ne devriez jamais regarder l'une ou l'autre se faire », le savait très bien.

Mais qu'en est-il des aliments quotidiens que nous supposions sûrs, comme le pain, les sodas et les céréales ? Même si certains de ces aliments semblent inoffensifs, le fait que nous ayons besoin de gonfler nos collations avec des additifs en dit long sur à quel point notre nourriture est devenue "naturelle". Lisez ci-dessous pour découvrir quels ingrédients se cachent vraiment derrière ces étiquettes.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Castoréum

Comment nous le consommons : Gâteries à la vanille

Même si le castoréum, un liquide trouvé dans les sacs de ricin près de l'anus d'un castor, peut ne pas SONNEZ bon, il est largement utilisé comme substitut à l'arôme de vanille.

Inscrit sous « ingrédients » comme : L-cystéine

Comment nous le consommons : Bagels, gâteaux et plus.

Croyez-le ou non, ce composé à base de cheveux humains et/ou de plumes de canard est en fait utilisé comme exhausteur de goût. La L-cystéine est assez courante, alors ne soyez pas surpris si vous en avez déjà mangé aujourd'hui.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Colorant alimentaire.

Comment nous l'avons consommé : Presque tous les aliments teints artificiellement

Lorsque les fabricants ont commencé à fabriquer des colorants alimentaires synthétiques il y a près de 120 ans, ils dépendaient fortement du goudron de houille (le sous-produit du charbon carbonisé). Bien que l'industrie alimentaire ait en grande partie éliminé ce produit, l'alternative n'est guère meilleure : le pétrole.

"Bien que les additifs colorants certifiables aient été appelés colorants de goudron de houille en raison de leurs origines traditionnelles, ils sont aujourd'hui synthétisés principalement à partir de matières premières obtenues à partir du pétrole", indique le site Web de la FDA.

Inscrit sous "ingrédients" comme: Propylène glycol

Comment nous le consommons : Vinaigrette

Le propylène glycol est couramment utilisé comme antigel (mais moins toxique que l'éthylène glycol, un produit similaire), et peut également être trouvé dans les vinaigrettes comme agent épaississant.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Huile végétale bromée (BVO)

Comment le consommer : Soda aux agrumes

Quelque chose appelé "huile végétale" peut sembler modeste dans la production alimentaire, mais l'ingrédient actif, le brome, est largement utilisé comme retardateur de flamme dans les meubles et peut être toxique. Des niveaux élevés de consommation peuvent être liés à des capacités neurologiques altérées et à une puberté précoce.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Butylhydroquinone tertiaire (TBHQ)

Comment le consommer : Nuggets de poulet

Le TBHQ n'est pas seulement dégoûtant, il peut également être très dangereux. Le conservateur synthétique est utilisé dans tout, du chewing-gum au vernis à ongles en passant par les craquelins au fromage. Malheureusement, la substance est si toxique qu'un seul gramme pourrait vous rendre malade.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Dioxyde de silicone

Comment nous le consommons : Sels, soupes et plus

Le dioxyde de silicium peut être ajouté aux aliments en tant qu'agent anti-agglomérant et est souvent utilisé pour contrôler l'humidité. Si votre soupe a un goût un peu granuleux, vous savez maintenant pourquoi.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Hydroxytoluène butylé (BHT)

Comment nous le consommons : Céréale

On nous a tous dit que les antioxydants sont bons pour nous, mais certains sont certainement meilleurs que d'autres. BHT appartient au groupe des « autres ». Cette propriété antioxydante aide à garder les aliments frais plus longtemps. Donc, tant que vous êtes d'accord pour consommer le même composé chimique que l'on trouve dans les produits pétroliers, tels que le carburéacteur, vos flocons de son peuvent rester croustillants pendant des semaines !

Inscrit sous « ingrédients » comme : E285

Comment nous le consommons : Caviar

Le borax, l'agent de nettoyage domestique bien connu, peut également être trouvé comme conservateur alimentaire dans le caviar. Bien qu'il soit interdit dans la plupart des aliments aux États-Unis, le caviar importé conservé avec E285 peut toujours être vendu ici.

Clarification : L'image associée à l'origine au propylène glycol suggérait qu'il s'agissait d'un antigel couramment utilisé dans les voitures. Ce produit chimique est souvent utilisé comme agent de refroidissement dans l'électronique.


9 choses dégoûtantes que vous ne saviez pas que vous avez mangées toute votre vie

Certains aliments transformés sont plus agréables lorsqu'ils sont consommés sous un voile d'ignorance.

Otto Von Bismarck, l'homme politique qui aurait inventé l'expression « Si vous aimez les lois et les saucisses, vous ne devriez jamais regarder l'une ou l'autre se faire », le savait très bien.

Mais qu'en est-il des aliments quotidiens que nous supposions sûrs, comme le pain, les sodas et les céréales ? Même si certains de ces aliments semblent inoffensifs, le fait que nous ayons besoin de gonfler nos collations avec des additifs en dit long sur à quel point notre nourriture est devenue "naturelle". Lisez ci-dessous pour découvrir quels ingrédients se cachent vraiment derrière ces étiquettes.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Castoréum

Comment nous le consommons : Gâteries à la vanille

Même si le castoréum, un liquide trouvé dans les sacs de ricin près de l'anus d'un castor, peut ne pas SONNEZ bon, il est largement utilisé comme substitut à l'arôme de vanille.

Inscrit sous « ingrédients » comme : L-cystéine

Comment nous le consommons : Bagels, gâteaux et plus.

Croyez-le ou non, ce composé à base de cheveux humains et/ou de plumes de canard est en fait utilisé comme exhausteur de goût. La L-cystéine est assez courante, alors ne soyez pas surpris si vous en avez déjà mangé aujourd'hui.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Colorant alimentaire.

Comment nous l'avons consommé : Presque tous les aliments teints artificiellement

Lorsque les fabricants ont commencé à fabriquer des colorants alimentaires synthétiques il y a près de 120 ans, ils dépendaient fortement du goudron de houille (le sous-produit du charbon carbonisé). Bien que l'industrie alimentaire ait en grande partie éliminé ce produit, l'alternative n'est guère meilleure : le pétrole.

"Bien que les additifs colorants certifiables aient été appelés colorants de goudron de houille en raison de leurs origines traditionnelles, ils sont aujourd'hui synthétisés principalement à partir de matières premières obtenues à partir du pétrole", indique le site Web de la FDA.

Inscrit sous "ingrédients" comme: Propylène glycol

Comment nous le consommons : Vinaigrette

Le propylène glycol est couramment utilisé comme antigel (mais moins toxique que l'éthylène glycol, un produit similaire), et peut également être trouvé dans les vinaigrettes comme agent épaississant.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Huile végétale bromée (BVO)

Comment le consommer : Soda aromatisé aux agrumes

Quelque chose appelé "huile végétale" peut sembler modeste dans la production alimentaire, mais l'ingrédient actif, le brome, est largement utilisé comme retardateur de flamme dans les meubles et peut être toxique. Des niveaux élevés de consommation peuvent être liés à des capacités neurologiques altérées et à une puberté précoce.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Butylhydroquinone tertiaire (TBHQ)

Comment le consommer : Nuggets de poulet

Le TBHQ n'est pas seulement dégoûtant, il peut également être très dangereux. Le conservateur synthétique est utilisé dans tout, du chewing-gum au vernis à ongles en passant par les craquelins au fromage. Malheureusement, la substance est si toxique qu'un seul gramme pourrait vous rendre malade.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Dioxyde de silicone

Comment nous le consommons : Sels, soupes et plus

Le dioxyde de silicium peut être ajouté aux aliments en tant qu'agent anti-agglomérant et est souvent utilisé pour contrôler l'humidité. Si votre soupe a un goût un peu granuleux, vous savez maintenant pourquoi.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Hydroxytoluène butylé (BHT)

Comment nous le consommons : Céréale

On nous a tous dit que les antioxydants sont bons pour nous, mais certains sont certainement meilleurs que d'autres. BHT appartient au groupe des « autres ». Cette propriété antioxydante aide à garder les aliments frais plus longtemps. Donc, tant que vous êtes d'accord pour consommer le même composé chimique que l'on trouve dans les produits pétroliers, tels que le carburéacteur, vos flocons de son peuvent rester croustillants pendant des semaines !

Inscrit sous « ingrédients » comme : E285

Comment nous le consommons : Caviar

Le borax, l'agent de nettoyage domestique bien connu, peut également être trouvé comme conservateur alimentaire dans le caviar. Bien qu'il soit interdit dans la plupart des aliments aux États-Unis, le caviar importé conservé avec E285 peut toujours être vendu ici.

Clarification : L'image associée à l'origine au propylène glycol suggérait qu'il s'agissait d'un antigel couramment utilisé dans les voitures. Ce produit chimique est souvent utilisé comme agent de refroidissement dans l'électronique.


9 choses dégoûtantes que vous ne saviez pas que vous avez mangées toute votre vie

Certains aliments transformés sont plus agréables lorsqu'ils sont consommés sous un voile d'ignorance.

Otto Von Bismarck, l'homme politique qui aurait inventé l'expression « Si vous aimez les lois et les saucisses, vous ne devriez jamais regarder l'une ou l'autre se faire », le savait très bien.

Mais qu'en est-il des aliments quotidiens que nous supposions sûrs, comme le pain, les sodas et les céréales ? Même si certains de ces aliments semblent inoffensifs, le fait que nous ayons besoin de gonfler nos collations avec des additifs en dit long sur à quel point notre nourriture est devenue "naturelle". Lisez ci-dessous pour découvrir quels ingrédients se cachent vraiment derrière ces étiquettes.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Castoréum

Comment nous le consommons : Gâteries à la vanille

Même si le castoréum, un liquide trouvé dans les sacs de ricin près de l'anus d'un castor, peut ne pas SONNEZ bon, il est largement utilisé comme substitut à l'arôme de vanille.

Inscrit sous « ingrédients » comme : L-cystéine

Comment nous le consommons : Bagels, gâteaux et plus.

Croyez-le ou non, ce composé à base de cheveux humains et/ou de plumes de canard est en fait utilisé comme exhausteur de goût. La L-cystéine est assez courante, alors ne soyez pas surpris si vous en avez déjà mangé aujourd'hui.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Colorant alimentaire.

Comment nous l'avons consommé : Presque tous les aliments teints artificiellement

Lorsque les fabricants ont commencé à fabriquer des colorants alimentaires synthétiques il y a près de 120 ans, ils dépendaient fortement du goudron de houille (le sous-produit du charbon carbonisé). Bien que l'industrie alimentaire ait en grande partie éliminé ce produit, l'alternative n'est guère meilleure : le pétrole.

"Bien que les additifs colorants certifiables aient été appelés colorants de goudron de houille en raison de leurs origines traditionnelles, ils sont aujourd'hui synthétisés principalement à partir de matières premières obtenues à partir du pétrole", indique le site Web de la FDA.

Inscrit sous "ingrédients" comme: Propylène glycol

Comment nous le consommons : Vinaigrette

Le propylène glycol est couramment utilisé comme antigel (mais moins toxique que l'éthylène glycol, un produit similaire), et peut également être trouvé dans les vinaigrettes comme agent épaississant.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Huile végétale bromée (BVO)

Comment le consommer : Soda aromatisé aux agrumes

Quelque chose appelé "huile végétale" peut sembler modeste dans la production alimentaire, mais l'ingrédient actif, le brome, est largement utilisé comme retardateur de flamme dans les meubles et peut être toxique. Des niveaux élevés de consommation peuvent être liés à des capacités neurologiques altérées et à une puberté précoce.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Butylhydroquinone tertiaire (TBHQ)

Comment le consommer : Nuggets de poulet

Le TBHQ n'est pas seulement dégoûtant, il peut également être très dangereux. Le conservateur synthétique est utilisé dans tout, du chewing-gum au vernis à ongles en passant par les craquelins au fromage. Malheureusement, la substance est si toxique qu'un seul gramme pourrait vous rendre malade.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Dioxyde de silicone

Comment nous le consommons : Sels, soupes et plus

Le dioxyde de silicium peut être ajouté aux aliments en tant qu'agent anti-agglomérant et est souvent utilisé pour contrôler l'humidité. Si votre soupe a un goût un peu granuleux, vous savez maintenant pourquoi.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Hydroxytoluène butylé (BHT)

Comment nous le consommons : Céréale

On nous a tous dit que les antioxydants sont bons pour nous, mais certains sont certainement meilleurs que d'autres. BHT appartient au groupe des « autres ». Cette propriété antioxydante aide à garder les aliments frais plus longtemps. Donc, tant que vous êtes d'accord pour consommer le même composé chimique que l'on trouve dans les produits pétroliers, tels que le carburéacteur, vos flocons de son peuvent rester croustillants pendant des semaines !

Inscrit sous « ingrédients » comme : E285

Comment nous le consommons : Caviar

Le borax, l'agent de nettoyage domestique bien connu, peut également être trouvé comme conservateur alimentaire dans le caviar. Bien qu'il soit interdit dans la plupart des aliments aux États-Unis, le caviar importé conservé avec E285 peut toujours être vendu ici.

Clarification : L'image associée à l'origine au propylène glycol suggérait qu'il s'agissait d'un antigel couramment utilisé dans les voitures. Ce produit chimique est souvent utilisé comme agent de refroidissement dans l'électronique.


9 choses dégoûtantes que vous ne saviez pas que vous avez mangées toute votre vie

Certains aliments transformés sont plus agréables lorsqu'ils sont consommés sous un voile d'ignorance.

Otto Von Bismarck, l'homme politique qui aurait inventé l'expression « Si vous aimez les lois et les saucisses, vous ne devriez jamais regarder l'une ou l'autre se faire », le savait très bien.

Mais qu'en est-il des aliments quotidiens que nous supposions sûrs, comme le pain, les sodas et les céréales ? Même si certains de ces aliments semblent inoffensifs, le fait que nous ayons besoin de gonfler nos collations avec des additifs en dit long sur à quel point notre nourriture est devenue "naturelle". Lisez ci-dessous pour découvrir quels ingrédients se cachent vraiment derrière ces étiquettes.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Castoréum

Comment nous le consommons : Gâteries à la vanille

Même si le castoréum, un liquide trouvé dans les sacs de ricin près de l'anus d'un castor, peut ne pas SONNEZ bon, il est largement utilisé comme substitut à l'arôme de vanille.

Inscrit sous « ingrédients » comme : L-cystéine

Comment nous le consommons : Bagels, gâteaux et plus.

Croyez-le ou non, ce composé à base de cheveux humains et/ou de plumes de canard est en fait utilisé comme exhausteur de goût. La L-cystéine est assez courante, alors ne soyez pas surpris si vous en avez déjà mangé aujourd'hui.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Colorant alimentaire.

Comment nous l'avons consommé : Presque tous les aliments teints artificiellement

Lorsque les fabricants ont commencé à fabriquer des colorants alimentaires synthétiques il y a près de 120 ans, ils dépendaient fortement du goudron de houille (le sous-produit du charbon carbonisé). Bien que l'industrie alimentaire ait en grande partie éliminé ce produit, l'alternative n'est guère meilleure : le pétrole.

"Bien que les additifs colorants certifiables aient été appelés colorants de goudron de houille en raison de leurs origines traditionnelles, ils sont aujourd'hui synthétisés principalement à partir de matières premières obtenues à partir du pétrole", indique le site Web de la FDA.

Inscrit sous "ingrédients" comme: Propylène glycol

Comment nous le consommons : Vinaigrette

Le propylène glycol est couramment utilisé comme antigel (mais moins toxique que l'éthylène glycol, un produit similaire), et peut également être trouvé dans les vinaigrettes comme agent épaississant.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Huile végétale bromée (BVO)

Comment le consommer : Soda aux agrumes

Quelque chose appelé "huile végétale" peut sembler modeste dans la production alimentaire, mais l'ingrédient actif, le brome, est largement utilisé comme retardateur de flamme dans les meubles et peut être toxique. Des niveaux élevés de consommation peuvent être liés à des capacités neurologiques altérées et à une puberté précoce.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Butylhydroquinone tertiaire (TBHQ)

Comment le consommer : Nuggets de poulet

Le TBHQ n'est pas seulement dégoûtant, il peut également être très dangereux. Le conservateur synthétique est utilisé dans tout, du chewing-gum au vernis à ongles en passant par les craquelins au fromage. Malheureusement, la substance est si toxique qu'un seul gramme pourrait vous rendre malade.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Dioxyde de silicone

Comment nous le consommons : Sels, soupes et plus

Le dioxyde de silicium peut être ajouté aux aliments en tant qu'agent anti-agglomérant et est souvent utilisé pour contrôler l'humidité. Si votre soupe a un goût un peu granuleux, vous savez maintenant pourquoi.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Hydroxytoluène butylé (BHT)

Comment nous le consommons : Céréale

On nous a tous dit que les antioxydants sont bons pour nous, mais certains sont certainement meilleurs que d'autres. BHT appartient au groupe des « autres ». Cette propriété antioxydante aide à garder les aliments frais plus longtemps. Donc, tant que vous êtes d'accord pour consommer le même composé chimique que l'on trouve dans les produits pétroliers, tels que le carburéacteur, vos flocons de son peuvent rester croustillants pendant des semaines !

Inscrit sous « ingrédients » comme : E285

Comment nous le consommons : Caviar

Le borax, l'agent de nettoyage domestique bien connu, peut également être trouvé comme conservateur alimentaire dans le caviar. Bien qu'il soit interdit dans la plupart des aliments aux États-Unis, le caviar importé conservé avec E285 peut toujours être vendu ici.

Clarification : L'image associée à l'origine au propylène glycol suggérait qu'il s'agissait d'un antigel couramment utilisé dans les voitures. Ce produit chimique est souvent utilisé comme agent de refroidissement dans l'électronique.


9 choses dégoûtantes que vous ne saviez pas que vous avez mangées toute votre vie

Certains aliments transformés sont plus agréables lorsqu'ils sont consommés sous un voile d'ignorance.

Otto Von Bismarck, l'homme politique qui aurait inventé l'expression « Si vous aimez les lois et les saucisses, vous ne devriez jamais regarder l'une ou l'autre se faire », le savait très bien.

Mais qu'en est-il des aliments quotidiens que nous supposions sûrs, comme le pain, les sodas et les céréales ? Même si certains de ces aliments semblent inoffensifs, le fait que nous ayons besoin de gonfler nos collations avec des additifs en dit long sur à quel point notre nourriture est devenue "naturelle". Lisez ci-dessous pour découvrir quels ingrédients se cachent vraiment derrière ces étiquettes.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Castoréum

Comment nous le consommons : Gâteries à la vanille

Même si le castoréum, un liquide trouvé dans les sacs de ricin près de l'anus d'un castor, peut ne pas SONNEZ bon, il est largement utilisé comme substitut à l'arôme de vanille.

Inscrit sous « ingrédients » comme : L-cystéine

Comment nous le consommons : Bagels, gâteaux et plus.

Croyez-le ou non, ce composé à base de cheveux humains et/ou de plumes de canard est en fait utilisé comme exhausteur de goût. La L-cystéine est assez courante, alors ne soyez pas surpris si vous en avez déjà mangé aujourd'hui.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Colorant alimentaire.

Comment nous l'avons consommé : Presque tous les aliments teints artificiellement

Lorsque les fabricants ont commencé à fabriquer des colorants alimentaires synthétiques il y a près de 120 ans, ils dépendaient fortement du goudron de houille (le sous-produit du charbon carbonisé). Bien que l'industrie alimentaire ait en grande partie éliminé ce produit, l'alternative n'est guère meilleure : le pétrole.

"Bien que les additifs colorants certifiables aient été appelés colorants de goudron de houille en raison de leurs origines traditionnelles, ils sont aujourd'hui synthétisés principalement à partir de matières premières obtenues à partir du pétrole", indique le site Web de la FDA.

Inscrit sous "ingrédients" comme: Propylène glycol

Comment nous le consommons : Vinaigrette

Le propylène glycol est couramment utilisé comme antigel (mais moins toxique que l'éthylène glycol, un produit similaire), et peut également être trouvé dans les vinaigrettes comme agent épaississant.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Huile végétale bromée (BVO)

Comment le consommer : Soda aromatisé aux agrumes

Quelque chose appelé "huile végétale" peut sembler modeste dans la production alimentaire, mais l'ingrédient actif, le brome, est largement utilisé comme retardateur de flamme dans les meubles et peut être toxique. Des niveaux élevés de consommation peuvent être liés à des capacités neurologiques altérées et à une puberté précoce.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Butylhydroquinone tertiaire (TBHQ)

Comment le consommer : Nuggets de poulet

Le TBHQ n'est pas seulement dégoûtant, il peut également être très dangereux. Le conservateur synthétique est utilisé dans tout, du chewing-gum au vernis à ongles en passant par les craquelins au fromage. Malheureusement, la substance est si toxique qu'un seul gramme pourrait vous rendre malade.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Dioxyde de silicone

Comment nous le consommons : Sels, soupes et plus

Le dioxyde de silicium peut être ajouté aux aliments en tant qu'agent anti-agglomérant et est souvent utilisé pour contrôler l'humidité. Si votre soupe a un goût un peu granuleux, vous savez maintenant pourquoi.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Hydroxytoluène butylé (BHT)

Comment nous le consommons : Céréale

On nous a tous dit que les antioxydants sont bons pour nous, mais certains sont certainement meilleurs que d'autres. BHT appartient au groupe des « autres ». Cette propriété antioxydante aide à garder les aliments frais plus longtemps. Donc, tant que vous êtes d'accord pour consommer le même composé chimique que l'on trouve dans les produits pétroliers, tels que le carburéacteur, vos flocons de son peuvent rester croustillants pendant des semaines !

Inscrit sous « ingrédients » comme : E285

Comment nous le consommons : Caviar

Le borax, l'agent de nettoyage domestique bien connu, peut également être trouvé comme conservateur alimentaire dans le caviar. Bien qu'il soit interdit dans la plupart des aliments aux États-Unis, le caviar importé conservé avec E285 peut toujours être vendu ici.

Clarification : L'image associée à l'origine au propylène glycol suggérait qu'il s'agissait d'un antigel couramment utilisé dans les voitures. Ce produit chimique est souvent utilisé comme agent de refroidissement dans l'électronique.


9 choses dégoûtantes que vous ne saviez pas que vous avez mangées toute votre vie

Certains aliments transformés sont plus agréables lorsqu'ils sont consommés sous un voile d'ignorance.

Otto Von Bismarck, l'homme politique qui aurait inventé l'expression « Si vous aimez les lois et les saucisses, vous ne devriez jamais regarder l'une ou l'autre se faire », le savait très bien.

Mais qu'en est-il des aliments quotidiens que nous supposions sûrs, comme le pain, les sodas et les céréales ? Même si certains de ces aliments semblent inoffensifs, le fait que nous ayons besoin de gonfler nos collations avec des additifs en dit long sur à quel point notre nourriture est devenue "naturelle". Lisez ci-dessous pour découvrir quels ingrédients se cachent vraiment derrière ces étiquettes.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Castoréum

Comment nous le consommons : Gâteries à la vanille

Même si le castoréum, un liquide trouvé dans les sacs de ricin près de l'anus d'un castor, peut ne pas SONNEZ bon, il est largement utilisé comme substitut à l'arôme de vanille.

Inscrit sous « ingrédients » comme : L-cystéine

Comment nous le consommons : Bagels, gâteaux et plus.

Croyez-le ou non, ce composé à base de cheveux humains et/ou de plumes de canard est en fait utilisé comme exhausteur de goût. La L-cystéine est assez courante, alors ne soyez pas surpris si vous en avez déjà mangé aujourd'hui.

Inscrit sous « ingrédients » comme : Colorant alimentaire.

Comment nous l'avons consommé : Presque tous les aliments teints artificiellement

Lorsque les fabricants ont commencé à fabriquer des colorants alimentaires synthétiques il y a près de 120 ans, ils dépendaient fortement du goudron de houille (le sous-produit du charbon carbonisé). Bien que l'industrie alimentaire ait en grande partie éliminé ce produit, l'alternative n'est guère meilleure : le pétrole.

"Although certifiable color additives have been called coal-tar colors because of their traditional origins, today they are synthesized mainly from raw materials obtained from petroleum," says the FDA website.

Listed under "ingredients" as: Propylene Glycol

How we consume it: Vinaigrette

Propylene glycol is commonly used as an anti-freeze (but less toxic than ethylene glycol, a similar product), and can also be found in salad dressings as a thickening agent.

Listed under "ingredients" as: Brominated vegetable oil (BVO)

How to consume it: Citrus-flavored soda

Something called "vegetable oil" might seem unassuming in food production, but the active ingredient, bromine, is widely used as a flame retardant in furniture, and can be toxic. High levels of consumption may be tied to impaired neurological abilities and early onset puberty.

Listed under "ingredients" as: Tertiary butylhydroquinone (TBHQ)

How to consume it: Chicken nuggets

TBHQ is not just gross it can be highly dangerous, too. The synthetically-created preservative is used in everything from bubble gum to nail polish to cheese crackers. Unfortunately, the stuff is so toxic that just one gram of it could make you ill.

Listed under "ingredients" as: Silicon dioxide

How we consume it: Salts, soups and more

Silicon dioxide can be added to foods as an anti-clumping agent, and is often used to control humidity. If your soup tastes a little gritty, now you know why.

Listed under "ingredients" as: Butylated hydroxytoluene (BHT)

How we consume it: Céréale

We've all been told that antioxidants are good for us, but some are certainly better than others. BHT falls into the "others" group. This antioxidant property helps keep foods fresh for longer. So as long as you are fine with consuming the same chemical compound found in petroleum products, such as jet fuel, your bran flakes can stay crunchy for weeks!

Listed under "ingredients" as: E285

How we consume it: Caviar

Borax, the well-known home cleaning agent, can also be found as a food preservative in caviar. Although it is banned from most foods in the U.S., imported caviar preserved with E285 can still be sold here.

Clarification: The image originally associated with propylene glycol suggested that it was an anti-freeze commonly used in cars. This chemical is often found as a cooling agent in electronics.


9 Disgusting Things You Didn't Know You've Been Eating Your Whole Life

Some processed foods are most enjoyable when consumed under a veil of ignorance.

Otto Von Bismarck, the politician who allegedly coined the phrase,“If you like laws and sausages, you should never watch either one being made,” knew this all too well.

But what about the everyday eats we assumed were safe, like bread, soda and cereal? Even if some of these foods seem innocuous, the fact that we need to pump up our snacks with additives speaks volumes about how far from 'natural' our food has become. Read below to find out what ingredients are really lurking behind those labels.

Listed under "ingredients" as: Castoreum

How we consume it: Vanilla-flavored treats

Even if castoreum, a liquid found in castor sacs near a beaver's anus, might not SOUND tasty, it is widely used as a substitute for vanilla flavoring.

Listed under "ingredients" as: L-Cysteine

How we consume it: Bagels, cakes and more.

Believe it or not, this compound made from human hair and/or duck feathers is actually used as a flavor enhancer. L-Cysteine is pretty common, so don't be surprised if you've already eaten some today.

Listed under "ingredients" as: Food coloring.

How we consumed it: Almost any artificially-dyed food

When manufacturers began making synthetic food coloring nearly 120 years ago, they relied heavily on coal tar (the byproduct of carbonized coal). Although the food industry has mostly phased out this product, the alternative isn't much better: oil.

"Although certifiable color additives have been called coal-tar colors because of their traditional origins, today they are synthesized mainly from raw materials obtained from petroleum," says the FDA website.

Listed under "ingredients" as: Propylene Glycol

How we consume it: Vinaigrette

Propylene glycol is commonly used as an anti-freeze (but less toxic than ethylene glycol, a similar product), and can also be found in salad dressings as a thickening agent.

Listed under "ingredients" as: Brominated vegetable oil (BVO)

How to consume it: Citrus-flavored soda

Something called "vegetable oil" might seem unassuming in food production, but the active ingredient, bromine, is widely used as a flame retardant in furniture, and can be toxic. High levels of consumption may be tied to impaired neurological abilities and early onset puberty.

Listed under "ingredients" as: Tertiary butylhydroquinone (TBHQ)

How to consume it: Chicken nuggets

TBHQ is not just gross it can be highly dangerous, too. The synthetically-created preservative is used in everything from bubble gum to nail polish to cheese crackers. Unfortunately, the stuff is so toxic that just one gram of it could make you ill.

Listed under "ingredients" as: Silicon dioxide

How we consume it: Salts, soups and more

Silicon dioxide can be added to foods as an anti-clumping agent, and is often used to control humidity. If your soup tastes a little gritty, now you know why.

Listed under "ingredients" as: Butylated hydroxytoluene (BHT)

How we consume it: Céréale

We've all been told that antioxidants are good for us, but some are certainly better than others. BHT falls into the "others" group. This antioxidant property helps keep foods fresh for longer. So as long as you are fine with consuming the same chemical compound found in petroleum products, such as jet fuel, your bran flakes can stay crunchy for weeks!

Listed under "ingredients" as: E285

How we consume it: Caviar

Borax, the well-known home cleaning agent, can also be found as a food preservative in caviar. Although it is banned from most foods in the U.S., imported caviar preserved with E285 can still be sold here.

Clarification: The image originally associated with propylene glycol suggested that it was an anti-freeze commonly used in cars. This chemical is often found as a cooling agent in electronics.


9 Disgusting Things You Didn't Know You've Been Eating Your Whole Life

Some processed foods are most enjoyable when consumed under a veil of ignorance.

Otto Von Bismarck, the politician who allegedly coined the phrase,“If you like laws and sausages, you should never watch either one being made,” knew this all too well.

But what about the everyday eats we assumed were safe, like bread, soda and cereal? Even if some of these foods seem innocuous, the fact that we need to pump up our snacks with additives speaks volumes about how far from 'natural' our food has become. Read below to find out what ingredients are really lurking behind those labels.

Listed under "ingredients" as: Castoreum

How we consume it: Vanilla-flavored treats

Even if castoreum, a liquid found in castor sacs near a beaver's anus, might not SOUND tasty, it is widely used as a substitute for vanilla flavoring.

Listed under "ingredients" as: L-Cysteine

How we consume it: Bagels, cakes and more.

Believe it or not, this compound made from human hair and/or duck feathers is actually used as a flavor enhancer. L-Cysteine is pretty common, so don't be surprised if you've already eaten some today.

Listed under "ingredients" as: Food coloring.

How we consumed it: Almost any artificially-dyed food

When manufacturers began making synthetic food coloring nearly 120 years ago, they relied heavily on coal tar (the byproduct of carbonized coal). Although the food industry has mostly phased out this product, the alternative isn't much better: oil.

"Although certifiable color additives have been called coal-tar colors because of their traditional origins, today they are synthesized mainly from raw materials obtained from petroleum," says the FDA website.

Listed under "ingredients" as: Propylene Glycol

How we consume it: Vinaigrette

Propylene glycol is commonly used as an anti-freeze (but less toxic than ethylene glycol, a similar product), and can also be found in salad dressings as a thickening agent.

Listed under "ingredients" as: Brominated vegetable oil (BVO)

How to consume it: Citrus-flavored soda

Something called "vegetable oil" might seem unassuming in food production, but the active ingredient, bromine, is widely used as a flame retardant in furniture, and can be toxic. High levels of consumption may be tied to impaired neurological abilities and early onset puberty.

Listed under "ingredients" as: Tertiary butylhydroquinone (TBHQ)

How to consume it: Chicken nuggets

TBHQ is not just gross it can be highly dangerous, too. The synthetically-created preservative is used in everything from bubble gum to nail polish to cheese crackers. Unfortunately, the stuff is so toxic that just one gram of it could make you ill.

Listed under "ingredients" as: Silicon dioxide

How we consume it: Salts, soups and more

Silicon dioxide can be added to foods as an anti-clumping agent, and is often used to control humidity. If your soup tastes a little gritty, now you know why.

Listed under "ingredients" as: Butylated hydroxytoluene (BHT)

How we consume it: Céréale

We've all been told that antioxidants are good for us, but some are certainly better than others. BHT falls into the "others" group. This antioxidant property helps keep foods fresh for longer. So as long as you are fine with consuming the same chemical compound found in petroleum products, such as jet fuel, your bran flakes can stay crunchy for weeks!

Listed under "ingredients" as: E285

How we consume it: Caviar

Borax, the well-known home cleaning agent, can also be found as a food preservative in caviar. Although it is banned from most foods in the U.S., imported caviar preserved with E285 can still be sold here.

Clarification: The image originally associated with propylene glycol suggested that it was an anti-freeze commonly used in cars. This chemical is often found as a cooling agent in electronics.


9 Disgusting Things You Didn't Know You've Been Eating Your Whole Life

Some processed foods are most enjoyable when consumed under a veil of ignorance.

Otto Von Bismarck, the politician who allegedly coined the phrase,“If you like laws and sausages, you should never watch either one being made,” knew this all too well.

But what about the everyday eats we assumed were safe, like bread, soda and cereal? Even if some of these foods seem innocuous, the fact that we need to pump up our snacks with additives speaks volumes about how far from 'natural' our food has become. Read below to find out what ingredients are really lurking behind those labels.

Listed under "ingredients" as: Castoreum

How we consume it: Vanilla-flavored treats

Even if castoreum, a liquid found in castor sacs near a beaver's anus, might not SOUND tasty, it is widely used as a substitute for vanilla flavoring.

Listed under "ingredients" as: L-Cysteine

How we consume it: Bagels, cakes and more.

Believe it or not, this compound made from human hair and/or duck feathers is actually used as a flavor enhancer. L-Cysteine is pretty common, so don't be surprised if you've already eaten some today.

Listed under "ingredients" as: Food coloring.

How we consumed it: Almost any artificially-dyed food

When manufacturers began making synthetic food coloring nearly 120 years ago, they relied heavily on coal tar (the byproduct of carbonized coal). Although the food industry has mostly phased out this product, the alternative isn't much better: oil.

"Although certifiable color additives have been called coal-tar colors because of their traditional origins, today they are synthesized mainly from raw materials obtained from petroleum," says the FDA website.

Listed under "ingredients" as: Propylene Glycol

How we consume it: Vinaigrette

Propylene glycol is commonly used as an anti-freeze (but less toxic than ethylene glycol, a similar product), and can also be found in salad dressings as a thickening agent.

Listed under "ingredients" as: Brominated vegetable oil (BVO)

How to consume it: Citrus-flavored soda

Something called "vegetable oil" might seem unassuming in food production, but the active ingredient, bromine, is widely used as a flame retardant in furniture, and can be toxic. High levels of consumption may be tied to impaired neurological abilities and early onset puberty.

Listed under "ingredients" as: Tertiary butylhydroquinone (TBHQ)

How to consume it: Chicken nuggets

TBHQ is not just gross it can be highly dangerous, too. The synthetically-created preservative is used in everything from bubble gum to nail polish to cheese crackers. Unfortunately, the stuff is so toxic that just one gram of it could make you ill.

Listed under "ingredients" as: Silicon dioxide

How we consume it: Salts, soups and more

Silicon dioxide can be added to foods as an anti-clumping agent, and is often used to control humidity. If your soup tastes a little gritty, now you know why.

Listed under "ingredients" as: Butylated hydroxytoluene (BHT)

How we consume it: Céréale

We've all been told that antioxidants are good for us, but some are certainly better than others. BHT falls into the "others" group. This antioxidant property helps keep foods fresh for longer. So as long as you are fine with consuming the same chemical compound found in petroleum products, such as jet fuel, your bran flakes can stay crunchy for weeks!

Listed under "ingredients" as: E285

How we consume it: Caviar

Borax, the well-known home cleaning agent, can also be found as a food preservative in caviar. Although it is banned from most foods in the U.S., imported caviar preserved with E285 can still be sold here.

Clarification: The image originally associated with propylene glycol suggested that it was an anti-freeze commonly used in cars. This chemical is often found as a cooling agent in electronics.


Voir la vidéo: 10 asiaa joita et ehkä tiennyt minusta (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Nikolkree

    Hiiii)) je souris d'eux

  2. Katrina

    vraiment étrangement

  3. Neilan

    J'ai accidentellement trouvé ce forum aujourd'hui et je me suis inscrit pour participer à la discussion

  4. Fadil

    À mon avis, vous faites une erreur.

  5. Dracul

    Et alors? Une sorte de non-sens ...

  6. Blyth

    cool))) bonne excuse)))



Écrire un message